All slots casino blog

Seriez-vous le prochain gros gagnant

L’huile de coco est-elle surestimée ?

L’huile de coco est-elle bénéfique ?Source : Monthly Gift

Dans le monde actuel marqué par les personnalités YouTube, les blogueurs, les influenceurs célèbres et la folie des médias sociaux, les tendances alimentaires sont désormais plus importantes qu’auparavant. La plupart des gens considèrent que c’est une bonne chose ; car cela signifie plus de recettes à essayer, des conseils de santé gratuits et une grande communauté en ligne avec laquelle interagir. Ainsi chacun y trouve son compte, n’est-ce pas ?

Le problème est qu’étant donné que le monde numérique est plus que jamais prêt à tout pour attirer l’attention des internautes par tous les moyens, on pourrait se retrouver face à quelques petits mensonges, de simples dans certains cas et des allégations trompeuses dans d’autres cas. Pour faire simple ; lorsque vous êtes exposé à des centaines de personnalités tous recherchant désespérément votre attention, elles pourraient vous fournir des informations parfois fausses.

Exemple concret ; l’huile de coco. C’est la meilleure depuis le pain tranché, un super aliment, si génial qu’on peut tout aussi bien le remballer comme la fontaine de Jouvence et l’élixir de longue vie sous forme d’huile. Pas vrai ? Non, cet aliment n’est pas bon pour vous. Du moins jusqu’au mardi de la semaine prochaine, auquel cas il pourrait le redevenir pour vous. En savez-vous vraiment davantage ?

Et si on abordait la question de plus près afin de voir ce qu’on pourrait découvrir ?

La connexion à la noix de coco

Si vous êtes du genre à errer dans les magasins d’aliments diététiques pouvant probablement prolonger votre vie jusqu’à 100 ans grâce à la puissance des substances approuvées par les célébrités, vous devez savoir que l’huile de coco est utilisée pour à peu près tout de nos jours. Du moins à l’intérieur des magasins d’aliments diététiques. Étant donné que l’huile de coco est, eh bien, une huile, on peut la mélanger à presque tout. Farine, lait, sucre, les possibilités sont presque infinies. Zut, vous pouvez en mettre sur le toast et faire un snack à grignoter pendant que vous jouez aux jeux de casino. Et pourquoi ne pas frotter cette huile de coco sur votre visage pour une peau éclatante de célébrité ? Après tout, c’est la formule secrète des célébrités pour rester jeunes, Sans chirurgie ni Botox. N’est-ce pas ?

Sur le site web Wellness Mama les utilisations de l’huile sont poussées à l’extrême, frisant à la limite la bizarrerie. Saviez-vous qu’elle pouvait traiter l’insomnie ? Et si on l’utilisait pour guérir les brûlures, chasser l’acné, soigner les coups de soleil et même régler les hémorroïdes ?

À ce propos, ce n’est pas par hasard si on dit que l’huile de serpent a passé le mot à l’huile de coco ?

Est-ce vraiment bon pour vous ?

Voici donc une question intéressante ; l’huile de coco est-elle vraiment bénéfique ? L’American Heart Association a publié un rapport, d’après lequel l’huile de coco contiendrait presque la même quantité de gras saturés que la graisse de bœuf. En d’autres termes, le saindoux serait une option plus saine. Mais pas trop vite. Ce n’est certainement pas vrai, sinon les magasins d’aliments diététiques ne seraient pas bourrés d’un mur à l’autre de ce truc, sous toutes les formes imaginables d’emballage d’huile.

Voyons tout cela d’une manière un peu plus scientifique. L’huile provenant de la chair de la noix de coco contient environ 92 % de gras saturés. Qu’est-ce le gras saturé ? C’est le type de gras en grande partie associé aux causes de crises cardiaques, de maladies du cœur et d’autres généralement liées à ce dernier. Le gras insaturé par contre, est d’un commun accord considéré comme bénéfique. Il augmente la quantité de cholestérol dont le corps a besoin, et se trouve dans des aliments tels que les noix et les avocats.

Juste pour rappel ; l’huile de coco contient 92 % de gras saturés, et non de gras insaturés. D’où vient donc le problème ?

Contient-elle un ingrédient magique ?Source : Pixabay

L’étude qui a changé la donne

Dre Marie-Pierre St-Onge a mené une étude au début des années 2000, qui consistait à savoir où la grande majorité des personnes présentant l’huile comme un super aliment tirait ses informations. L’étude réalisée reposait sur les triglycérides à chaîne moyenne, également appelés MCT. Ce sont des molécules de graisses qui se distinguent des autres matières grasses, car elles sont créées par des chaines d’acides gras plus courtes.

Dans l’étude un régime aux triglycérides à longue chaîne, ou LCT, a été comparé avec celui aux MCT. Les résultats publiés ont montré que les MCT ont été bénéfiques et ont aidé la personne qui suivait un régime riche en MCT à perdre du poids. Les résultats ont été soumis à de nouveaux tests qui ont confirmés la tendance.

Comme vous l’avez déjà deviné, les MCT sont présents chez notre amie l’huile de coco. Bien qu’Il n’y ait qu’un petit problème.

Non dit le médecin

La Dre St-Onge, qui a mené l’étude, a abordé la question pour déclarer expressément qu’elle est consciente que son étude est utilisée pour faire la promotion de l’huile de coco comme aliment diététique, et cela elle ne l’accepte pas. Selon ses propres dires, affirmer que cette forme d’huile est saine, citant ses études comme preuve, n’est que pure extrapolation. Dans son étude la docteure s’est basée sur un régime avec 100 % de MCT, affirmer donc que celle-ci est un appui direct donné à l’huile provenant de la noix de coco est exagéré, c’est le moins qu’on puisse dire.

De même, les bienfaits du cholestérol ne sont pas fondés également sur des données concrètes, l’opinion générale étant que le gain vanté du « bon » cholestérol n’est pas nécessairement compensé par celui du « mauvais ». En d’autres termes ; les bienfaits réels sont plus ou moins minimes. Vous pouvez évidemment effectuer vos propres recherches et décider vous-mêmes…