All slots casino blog

Seriez-vous le prochain gros gagnant

Crise, impact, symptômes du coronavirus

masque sanitaire et se prémunir du coronavirusSource: panos13121

La pandémie actuelle de coronavirus oblige beaucoup de gens à éviter les foules et les rassemblements dans des espaces confinés. Les casinos ont également été touchés, les touristes doutant des efforts de nettoyage des casinos et optant pour la solution plus sûre consistant à jouer au keno en ligne.

Découvrez les enjeux liés à la gestion de la crise de cette pandémie dans un contexte économique tendu à l’échelle planétaire !

Conséquences du coronavirus sur les casinos

L’épidémie de coronavirus a eu des conséquences désastreuses sur l’industrie des casinos en Asie du Sud-Est, et Las Vegas pourrait bientôt connaître le même phénomène. Le 5 mars, les actions des casinos ont commencé à chuter, les marchés financiers ayant réagi négativement à la propagation du virus COVID-19 au Nevada. L’actualisation et la mise à jour du coronavirus est désormais facilement accessible sur les sites publics et officiels.

L’épidémie de coronavirus est une pandémie qui a mis le monde entier sur la sellette. Elle a touché les entreprises locales et les événements organisés à Las Vegas depuis presque 2 mois. La Las Vegas Convention and Visitors Authority travaille conjointement avec l’association américaine du voyage et des organisations de santé publique pour surveiller de près la propagation.

La situation à Las Vegas pourrait également avoir un impact sur l’avenir d’EDC, un festival musical annuel qui représente un important levier économique pour la ville. D’autant plus que les festivals ont été contraints d’être annulés en raison des problèmes et risques sanitaires. On pense également aux autres affections, ceux des animaux de compagnie et de la listériose par exemple.

Les entreprises et les investisseurs du monde entier tentent de mesurer l’ampleur sur l’économie de la nouvelle épidémie de coronavirus. Mais Wynn Resorts et MGM Resorts font partie des entreprises américaines qui ont déjà ressenti les premiers effets. Toutes deux possèdent des établissements dans le centre asiatique de jeux de Macao, où les visites ont ralenti après la fermeture totale des casinos pendant deux semaines le mois dernier, qui a coûté des millions de dollars par jour aux opérateurs. Et toute baisse des voyages d’agrément ou des activités de conférence pourrait nuire aux intérêts des sociétés à Las Vegas et dans d’autres destinations prisées en Amérique.

« Une part importante de nos activités aux États-Unis dépend de la volonté et de la capacité des clients internationaux de premier ordre à se rendre dans ce pays, y compris depuis la Chine continentale », a déclaré Wynn Resorts dans une récente déclaration à la Commission américaine des opérations de bourse (US Securities and Exchange Commission).

Les observateurs de l’industrie disent qu’il y a peu de signes à ce stade de l’impact à long terme de la crise du coronavirus sur les sociétés de casino. Bien que la majorité des sociétés de jeu reconnaissent qu’elles ne peuvent pas mesurer l’ampleur des risques que fera peser le coronavirus, elles disent être dans une position financière solide pour résister à la tempête. Les analystes affirment que les deux sociétés disposent de beaucoup de liquidités qu’elles peuvent puiser dans ces fonds de réserve en cas de ralentissement économique. MGM et Wynn ont déjà dépensé d’énormes sommes d’argent rien que pour construire les casinos du Massachusetts. Encore a coûté 2,6 milliards de dollars, et MGM Springfield a coûté près d’un milliard de dollars. Barry Jonas, analyste des jeux de la société financière SunTrust Robinson Humphrey, a déclaré que le coût du soutien aux casinos, alors qu’ils trouvent leur assise financière, sera dérisoire en comparaison de ces dépenses. Une préoccupation plus immédiate pour les casinos serait une épidémie virale ici, bien qu’il n’y ait eu aucun signe que cela se produise. L’industrie des casinos implique de grands rassemblements de personnes – la plupart touchant les mêmes jetons, dés ou machines à sous – de sorte que les casinos pourraient faire l’objet d’une attention intense en matière de santé publique si le virus apparaissait quelque part dans le Massachusetts.

Ampleur de la pandémie à Las Vegas

Quel impact les retombées des voyages avec des personnes infectées au coronavirus pourrait-il avoir à Las Vegas ?

« C’est difficile à prévoir », a déclaré Stephen M. Miller, économiste à l’université du Nevada, à Las Vegas. « Si le coronavirus reste dans les parages pendant trois mois – un quart de l’année – il aurait un effet significatif sur les visiteurs, les ventes, les revenus des jeux et l’emploi dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration ». Voici un des conséquences possibles du coronavirus à Las Vegas : moins de passagers et donc une perte sèche de revenus. Les autorités sanitaires du Nevada du Sud ont révélé cette semaine qu’un homme d’une cinquantaine d’années avait été testé positif au coronavirus, le premier cas à Vegas. Pourtant, les avions ont continué à atterrir à l’aéroport international McCarran, où un nombre record de 51 millions de personnes sont arrivées l’année dernière. Le réseau USA TODAY a demandé aux responsables de l’aéroport McCarran des statistiques montrant si l’épidémie de coronavirus a freiné le nombre de passagers, mais les chiffres ne sont pas actualisés.

« Nos chiffres sur le nombre de passagers sont publiés vers la fin du mois suivant », a déclaré Joe Rajchel, l’administrateur de l’information publique de l’aéroport, dans un courriel. « Nous n’aurons donc pas nos chiffres de février avant quelques semaines ». Dans le Nevada, l’impact du coronavirus est fort : la plus grande compagnie aérienne nationale, Southwest, a connu une baisse sensible de ses réservations – une baisse qui se poursuit, selon le PDG Gary Kelly. Dans le sillage du coronavirus, les compagnies aériennes nationales demandent de plus en plus à leurs employés d’éviter les voyages non essentiels ou les grands rassemblements tels que les conférences – pilier du vaste marché des conventions de Las Vegas. Dans ce contexte il est indispensable de renforcer son système immunitaire !

le télétravail s’amplifie pour faire face à la pandémieSource: geralt

Mesurer les conséquences sur l’économie locale

Conventions annulées : chaque année, près de 24 000 conventions se tiennent à Las Vegas. La plupart des participants réservent des chambres d’hôtel sur le Strip. Dans les établissements MGM Resorts, 20 % des chambres sont réservées pour les congressistes. Le coronavirus a perturbé et remis en question les plans des organisateurs ici et dans le monde entier. De nombreuses conventions de Las Vegas se déroulent désormais en vase clôt ou sur Internet. La menace du coronavirus est élevée, mais certains événements – comme les segments en direct de la conférence annuelle d’Adobe et un sommet de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est – ont été reportés ou annulés. Chad Beynon, analyste des jeux d’argent chez Macquarie Securities, a évoqué le troisième trimestre 2018 – une période où la demande était en berne à Las Vegas.

Les salles de jeu à tarif réduit : mauvais pour les casinos mais avantageux pour les clients. Lorsqu’un événement comme une pandémie dissuade un grand nombre de personnes de prendre l’avion pour Las Vegas, le taux d’occupation des hôtels le long du Strip chute drastiquent. Cela signifie que le prix des chambres baisse également. Jusqu’à présent, les tarifs des chambres à Las Vegas ont baissé de plus de 10 %. Une aubaine pour les consommateurs mais un fléau pour les casinos. L’impact des coronavirus sur l’économie : les actions des casinos de Las Vegas s’effondrent après la confirmation du premier cas de coronavirus au Nevada. « Nous parlons d’une industrie de services où la main d’œuvre représente une grande partie du coût quotidien pour ces entreprises, et quand la demande est inconstante, il n’y a rien à faire côté coûts », a déclaré M. Beynon. « Les employés sont toujours payés. Ils travaillent, mais les revenus anticipés ne sont pas là. Ce manque à gagner, fait peur ».

Une seconde récession à l’avenir ?

La récession qui a fait s’effondrer le tourisme à Las Vegas a peut-être été le plus grand test du marché et un baromètre de la capacité de la ville à surmonter cette crise financière qui s’installe. L’effondrement financier entre 2007 et 2009 a provoqué des chocs successifs pour l’industrie du tourisme et de la consommation. Pendant cette période, le cours de l’action de MGM Resorts a chuté de 99,75 dollars à 1,89 dollar par action. Le nombre de visiteurs a chuté de près de 3 millions.

Le taux de chômage au Nevada a atteint 11,8 % et plus de 19 000 travailleurs du secteur de l’hôtellerie et de la restauration ont perdu leur emploi. Une économie plus saine et un début d’année plus fort ont permis à Las Vegas de mieux gérer les retombées des coronavirus, d’après les analystes.

Si le nombre de cas se stabilise et diminue, Las Vegas pourra remonter la pente post-épidémie. « Lorsque les pires craintes commenceront à s’estomper, Vegas reviendra en force », a déclaré M. Anderson.

Pagaille et des marchés en chute libre

Le 5 mars, les actions des casinos ont commencé à chuter, les marchés financiers ayant réagi négativement à la propagation du COVID-19 au Nevada.

En début de journée, il a été signalé que les actions du Red Rock Resorts ont chuté de 11,3 %, à 17,03 $. Au fil de la journée, l’action de Red Rock Resorts a continué à baisser, passant de 13,86% à 16,53$. Les actions de MGM Resorts International ont également connu une baisse importante à l’ouverture du marché boursier, chutant de 8,7 % à 21,28 $, puis de 3 % à 20,60 $.

D’autres actions ont également connu une forte baisse. Boyd Gaming a chuté de 9,3 %, à 22,43 $. Wynn Resorts Ltd a chuté de 9,5 %, à 95,62 $. Las Vegas Sands a connu la plus faible baisse, avec un recul de 4,14 % à 54,88 $.

« Nous nous attendons à ce que les marchés restent volatils », a déclaré Mark Haefele, directeur des investissements chez UBS Global Wealth Management, dans une note. « La nature évolutive de la menace du coronavirus – à la fois réelle et perçue – n’est pas encore quantifiable et, en tant que telle, la réponse politique mondiale actuelle ne peut pas être immédiatement jugée suffisante ou insuffisante pour restaurer la confiance des investisseurs à court terme ».

Alors que les casinos de Las Vegas se préparent à recevoir d’autres mauvaises nouvelles, Macao et la Corée du Sud sont toujours aux prises avec l’impact dévastateur du coronavirus. Les casinos de Macao ont été contraints de fermer leurs installations pendant 15 jours, ce qui a entraîné une diminution de 87,8 % des recettes pour le mois de février par rapport à l’année précédente. En Corée du Sud, le plus grand casino du pays, Kangwon Land, le seul casino de Corée du Sud où les résidents locaux peuvent légalement jouer, a fermé le 23 février et devrait rester fermé jusqu’au 9 mars. On s’attend à ce que cela coûte au casino environ 50 millions de dollars en pertes.

chute des marchés mondiaux de la bourseSource: geralt

Des mesures sanitaires strictes

MGM Resorts International, qui exploite le Bellagio, le Mandalay Bay, le MGM Grand et plusieurs autres hôtels sur le strip de Las Vegas, installe davantage de distributeurs de produits désinfectant pour les mains dans les zones fréquentées, renforçant ainsi le nettoyage proactif et la des « campagnes de désinfection », a déclaré le porte-parole Brian Ahern dans une récente déclaration.

Las Vegas Sands Corp, opérateur du Palazzo et du Venetian, a déclaré qu’il avait déployé davantage de postes de désinfection des mains, qu’il utilisait du personnel supplémentaire pour nettoyer les comptoirs des toilettes et les cabines avec du désinfectant, et qu’il avait du personnel supplémentaire pour « désinfecter plus fréquemment les points de contact élevés », y compris les rails des escaliers et les boutons des ascenseurs.

Les représentants de Wynn Resorts Ltd. et de Boyd Gaming Corp. n’ont pas répondu aux demandes suite à ces commentaires, notamment en ce qui concerne les procédures de désinfection pour les cartes et les jetons. Les sociétés Caesars Entertainment Corp. et Station Casinos ont refusé de commenter. Mehmet Erdem, professeur associé d’hospitalité à l’UNLV, a déclaré qu’il a constaté que les établissements de jeu du Strip sont proactives dans leurs efforts d’assainissement.

Un avenir imprévisible

Le Dow Jones a enregistré hier sa plus mauvaise performance depuis deux ans, en raison de l’inquiétude suscitée sur le marché par l’épidémie qui a débuté en Chine, tandis que Mark Haefele, directeur des investissements pour UBS Global Wealth Management, aurait utilisé une note pour déclarer qu’il anticipait à ce que le marché des casinos du Nevada « reste volatiles ».

D’après Haefele…

« L’évolution de la menace du coronavirus, tant réelle que perçue, n’est pas encore quantifiable et, en tant que telle, la réponse politique mondiale actuelle ne peut pas être immédiatement jugée suffisante ou insuffisante pour rétablir la confiance des investisseurs à court terme ».

Le journal Las Vegas Review-Journal a cité un rapport de l’United States Travel Association pour avertir que les voyages internationaux vers les États-Unis devraient diminuer d’environ 6 % au cours des trois prochains mois. Un tel résultat représenterait la plus forte baisse depuis la « Grande Récession » des années 2000 et pourrait par la suite avoir un impact négatif sur les chiffres des jeux et du tourisme à Las Vegas. Il y a aussi des chiffres alarmants : le Las Vegas Review-Journal a cité Barry Jonas, de la société d’investissement SunTrust Robinson Humphrey, qui a déclaré que les tarifs globaux des chambres d’hôtel individuelles dans le Las Vegas Strip avaient récemment baissé d’environ 27 %, bien que les volumes de jeu associés restent « stables ou légèrement en hausse face à la baisse des prix des chambres à terme ».

Jonas aurait déclaré au Las Vegas Review-Journal…

« Notre analyse des tarifs des chambres et le flux d’informations récentes suggèrent que certains impacts pourraient être imminents. La contraction économique et celui des tarifs s’est accélérée alors que les réservations pourraient être reportées ».

quarantaine pour Wuhan et mesures strictes Source: leo2014

Des mesures en demi-teinte

Même si la plupart des pays ont pris à bras le corps l’ampleur du COVID-19, certains ont retardé le passage à l’action. L’Italie connaît des cas plus graves ainsi que l’Iran. Les recherches indiquent l’existence possible de trois souches du même coronavirus.

On assiste à des mesures de quarantaine prolongées, le passage au télétravail forcé, et la mise en place de plans de relance à long terme. On parle même de plan Marshall avec les pays du G7.

Au fond, cette crise est sans précédent et met en exergue les problèmes de la mondialisation et du développement de masse. Certains secteurs industriels pourraient même entièrement disparaître. Des professions « non numérisable » seront-elles aussi menacées jusqu’à ce qu’un vaccin soit trouvé.

« Intéressé par les questions de santé ? Vous aimerez peut-être : » https://fr.allslotscasino.com/blog/comprendre-le-sommeil-et-son-cycle/